Est-ce trop demander monsieur le Maire ?


Simon met tellement de cœur dans ce qu'il fait qu'il n'hésite pas à user de la méthode forte pour amener les gens à la raison. Il avait décidé que les rues de Ouagadougou ne seraient pas des lieux pour stationnement anarchique. De la même manière, il veillait à ce que tous les véhicules de transport respectent les lieux de stationnement qui leur sont attribués. Et quand en dépit de ces instructions claires, vous y dérogez, le bourgmestre de la capitale n'hésite pas à " démarrer mal " sur les éventuels contrevenants. Il avait ainsi engagé une course poursuite contre un ancien bidasse (qui nous a conté l'histoire) qui avait brûlé des feux tricolores. Ce dernier profita de l'obscurité nocturne pour entraîner M. le maire à travers des glôs glôs malfamés d'un bas quartier et réussit finalement à le semer. On comprend alors sa colère quand à la faveur des manifestations contre la vie chère, certains manifestants se sont acharnés sur les biens publics et notamment les feux tricolores qu'il a péniblement négociés en multipliant les partenariats et les jumelages avec des villes du Nord. Après le saccage des rues en février, on dirait que Simon tient à nous punir en traînant le pas dans la réfection des feux. Il a certes réparé quelques uns, mais il demeure de nombreux autres qui ne sont pas refaits et où la circulation est particulièrement dense. Aux heures de pointe, c'est vraiment la croix et la bannière pour s'en sortir. Alors Monsieur le maire, faites un effort pour nous soulager de ces angoisses citadines !



10/05/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres