Sevices corporels sur mineure Les larmes de crocodile d'une infirmière

 Madame Ouédraogo Alima, infirmières d'Etat à Kongoussi, a été condamnée à deux mois de prison ferme et à une amande de cent mille francs CFA (100 000 F CFA) par le tribunal de grande instance de Kongoussi pour avoir battu à sang sa nourrice et cousine Soudré Roukiétou (âgée de six ans). Son mari Souleymane Ouédraogo, instituteur à Tikaré (Bam), écope d'une peine de prison de quinze jours et du même montant d'amende que son épouse. Tous deux ont reconnu les faits et demandé pardon, les larmes aux yeux.

Le tribunal de grande instance de Kongoussi a fait salle comble à son audience publique du mercredi 22 septembre 2010. Pour cause, nombreux étaient ceux qui tenaient à suivre le procès de ce couple qui a affligé à une gamine de six ans un traitement cruel qui a failli lui coûter la vie. Ce couple, Souleymane et Alima, instituteur et infirmière d'Etat,. Interpellés le vendredi 10 septembre 2010 (jour de la fête du Ramadan), ont été jugés le 22 du même mois.
Ils ont comparu pour coups et blessures volontaires et violences sur mineure. Leur victime Roukiétou Soudré, par ailleurs cousine de madame, subissait toutes sortes de brimades, au point de fuguer assez souvent. Souleymane, l'époux explique que le 8 septembre, la petite a fugué, alors que son épouse était de garde au CSPS, et il n'a pas été facile de la retrouver. C'est que la veille, son épouse, Alima avait copieusement battu la petite. Informée de cette nouvelle fugue, dame Alima s'était de nouveau ruée sur la pauvre avec des coups de cravache. Son époux qui se dit timide, a assisté à la scène. Cette fois-ci, a-t-il expliqué au tribunal, " j'a insulté mon épouse. C'est parce que je n'aime pas frapper seulement. Et je suis sorti ". A son retour le tabassage n'avait pas cessé et il n'a rien fait non plus. Le lendemain, le couple ira en voyage laissant la pauvre Roukiétou dans un salle état. Interrogé par le tribunal, dame Alima explique qu'elle lui a donné un anti inflammatoire et un anti biotique avant d'aller à Ouagadougou pour une journée.

Mais pourquoi dame Alima traitait ainsi sa cousine ?
Elle lui reprochait d'être une enfant difficile, qui n'entend pas conseils, qui vole ou détourne de l'argent quand on l'envoie. " Elle ne faits pas correctement les commissions qu'on l'envoie faire. La voisine l'a envoyé faire une commission et à son retour il manquait 25 F dans la monnaie " s'est-elle justifiée devant le tribunal avant d'ajouter qu'elle frappait la petite juste pour corriger son mauvais caractère.
En réalité, selon l'enquête de proximité menée par le parquet de Kongoussi, l'incriminée est une femme "méchante que personne n'approche dans le quartier, une infirmière difficile dans l'exercice de son service, quelqu'un qui ne peut pas contrôler sa colère à la maison… "
D'ailleurs elle n'est pas à son premier forfait dira le procureur du Faso. Selon lui, une première victime (mineure aussi) de la même dame avait pris la route de Ouagadougou toute seule pour rejoindre sa famille et échapper à sa furie. Avant de prononcer son réquisitoire, le procureur a tenu à faire une sévère leçon de morale à l'instituteur de mari, qui, selon lui a failli à son autorité marital.
A son tour, la juge qui a présidée l'audience de ce jour, visiblement sidérée par les faits et comportements des deux fautifs, n'est pas allée avec le dos de la cuiller pour souligner à la dame toute son indignité. "Ce que vous avez fait n'est pas digne d'une femme" lui a-t-elle balancé à la figure. Quand à monsieur Souleymane Ouédraogo, la juge lui tout simple fait savoir que… "les femmes n'aiment pas les hommes moches comme lui…les femmes ont besoin d'homme viril".
Le tribunal a quand même prononcé un verdict clément pour ne pas nuire aux droits de leur enfant : à savoir 15 jours fermes et une amende de 100 mille francs CFA contre monsieur et 2 mois de prison fermes et une amende de 100 mille francs CFA contre madame.
Diouldé Sadou DIALLO



31/10/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4225 autres membres