Un journaliste belge et son équipe libérés par les miliciens Maï-Maï

Reporters sans frontières exprime son soulagement après l’annonce de la libération, le 7 novembre 2008, de Thomas Scheen, journaliste de nationalité belge du quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ), par le groupe de miliciens Maï Maï qui le retenait de force dans une localité du Nord-Kivu.

Le journaliste belge germanophone, enlevé le 4 novembre par un petit groupe de miliciens pro-gouvernementaux Maï-Maï, a été libéré le 7 novembre dans la matinée, a annoncé le FAZ. Thomas Scheen et ses deux collaborateurs congolais, qui étaient détenus dans le parc de Virunga, sont désormais sous la protection des troupes de la MONUC.

Par ailleurs, Reporters sans frontières dément la mort d’Alfred Bitwahiki Nzonzo, journaliste de la station Radio communautaire Ushirika (Racou), dont les locaux de Kiwanja ont été détruits par les troupes du CNDP (Congrès national pour la défense du peuple) du général rebelle Laurent Nkunda lors de leur prise de la ville. Selon plusieurs confrères qui ont pu lui parler par téléphone, le journaliste, qui avait disparu lors des combats, est en sécurité, loin de la zone de conflit. RSF



08/11/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres