CSPS de Kabourou: à quand l'ouverture ?

Kabourou, village du département de Fara dans la province des Balé, attend l'ouverture de son Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) depuis 2003. Cinq ans que l'attente dure. Pourtant, les populations ont dûment eu l'autorisation de construire. C'est le ministre de la Santé qui a donné le feu vert par décision n°302 en date du 17 octobre 1997. La construction de ce CSPS figure même dans le Plan national de développement sanitaire (PNDS) qui couvre la période 2001-2010. En 2003, avec l'appui de l'Association des Frères unis du Burkina et de EMMAUS, les infrastructures suivantes ont été construites : un dispensaire, une maternité, des toilettes, des cuisines, un forage. Les habitants ont même contribué à installer de l'énergie solaire au niveau du CSPS. C'est encore les populations qui se sont saignées pour acquérir du mobilier (lits d'hospitalisation, matelas, chaises, armoires). En 2004, l'Etat a financé la construction d'un logement pour agent de santé et d'un dépôt CAMEG. Les populations ont contribué par la suite à la construction d'un autre logement. C'est ainsi que l'ouverture du CSPS a été inscrite dans la première phase du PNDS (2001-2005). Mais ce rendez-vous n'a pas été respecté. Le médecin chef du district sanitaire de Boromo a évoqué dans un premier temps de manque de personnel. Or en 2007, son district a eu tellement d'agent à tel point leur déploiement n'a pas été facile. Par la suite, les responsables sanitaires de la région ont parlé de manque d'équipement. Pourtant, des CSPS construits avant celui de Kabourou ont ouvert en 2007 avec un personnel et du matériel adéquat. Les populations de Kabourou se demandent pourquoi leur localité ne peut-elle pas avoir les mêmes sollicitudes. Si le ministère a délivré l'autorisation de construire, c'est parce que la localité remplit les critères. Sur le plan de la distance, les populations de Kaboura seraient à 7 km du CSPS le plus proche. Sur le plan démographique, les habitants sont estimés à plus de 3 000. A quel niveau se trouve alors le blocage ? C'est la question qui mérite d'être posée. Des millions ont été dépensés et les populations ne voient pas leur situation s'améliorer sur le plan sanitaire. Elles doivent encore faire des kilomètres pour se soigner. Le ministère entendra-t-il un jour leur cri de cœur ? Dr Souleymane Sanou, responsable des CSPS au ministère est fortement interpellé. Une source émanant du ministère affirme que le CSPS de Kabourou va ouvrir bientôt avec le recrutement des agents sur "mesure nouvelle". Les populations attendent de voir pour croire car elles ont tellement entendu cette promesse.



16/09/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4231 autres membres