Un escroc notoire protégé par un procureur

Compaoré Abdoul Kader est bien connu des services de la gendarmerie. Leurs tiroirs sont remplis des plaintes contre ce commerçant devenu au fil des années un expert en escroquerie. Grâce à ses relations haut placées, il s'arrangeait pour obtenir des marchés mais n'avait pas les moyens pour les exécuter. C'est là qu'il déploiera ses talents d'escroc. Une de ses affaires défraie la chronique depuis 2009. Sa victime ne veut pas lâcher prise malgré l'appui d'un procureur.

 

Que s'est-il passé ? En juin 2009, Abdoul Kader Compaoré sollicite Edouard Sondo, un commerçant de Sankariaré, pour lui trouver 360 cartons de savon BF et 100 cartons de spaghetti. Il aurait gagné un marché et il a besoin de ces marchandises pour compléter, explique-t-il à M. Sondo. Ce dernier qui n'avait pas la totalité des marchandises demandées s'est débrouillé avec un de ses fournisseurs pour le satisfaire. En contre partie, il a remis un chèque de 1 715 000 f CFA. Le 20 juin, il part pour toucher le chèque. A sa grande surprise, c'est un chèque sans provision. Joint au téléphone, Abdoul Kader explique que le chèque appartient à un certain Souleymane Traoré, un commerçant à qui il aurait livré des marchandises. Ce dernier serait un escroc, qu'il aurait fui. N'ayant pas traité avec ce dernier, Sondo exige qu'il lui restitue ses marchandises à défaut de lui trouver la somme correspondante. Il a donné des cartons de thé et a déposé le permis d'un véhicule comme garantie. Entre temps, son père a fait une proposition. Vendre le véhicule pour éponger la dette. Pour cela, il faut le permis. Dès qu'il a eu le permis, il ne parle plus de la vente. Il dit que le véhicule lui appartient et non pour son fils. Pourtant, c'est lui qui s'était mis devant pour garantir le véhicule pour régler l'affaire à l'amiable. Après le retrait du permis, Abdoul Kader réclame à son tour le chèque pour dit-t-il un jugement contre son présumé escroc Souleymane Traoré. Instruit par l'histoire du permis, Sondo lui a remis une copie du chèque. En réalité, il n'y a point eu de jugement. C'était encore un manège pour faire disparaitre toutes les preuves de la transaction. L'affaire est portée à la gendarmerie de Paspanga. Il est interpellé en septembre 2010. Il promet de tout payer le lendemain. Mais avant l'expiration du délai de garde à vue, un coup de fil du procureur du Faso le fait libérer. Une autre plainte est déposée au commissariat de police de Sig Noghin. Là encore, le procureur intervient pour le tirer d'affaire. Début 2011, l'affaire est encore devant la gendarmerie, cette fois-ci à la section recherches derrière le siège de l'Onatel. Les gendarmes qui affirment connaître bien le sieur Compaoré conseille au commerçant Sondo de déposer d'abord une plainte à la justice. C'est ce qu'il fit. Un soit transmis est adressé à la gendarmerie qui procède à l'interpellation de l'escroc. A la gendarmerie, il a encore promis de payer sous deux jours ; il aurait même signé un engagement pour cela. Mais une fois de plus, son ami procureur vient à sa rescousse. Il le fait libérer sous le prétexte que l'affaire du chèque sans provision a été jugée. Les gendarmes n'ont eu d'autre choix que de s'exécuter. Ils disent qu'ils ne peuvent rien. Ce n'est pas la première fois qu'ils interpellent Abdoul Kader Compaoré, un homme qu'ils décrivent comme un grand escroc bénéficiant de solides appuis.

 

Pourquoi le procureur du Faso couvre-t-il à ce point un escroc notoirement connu et reconnu par les différents services de la gendarmerie et de la police? C'est la question qu'on est en droit de se poser. Dans une histoire similaire de chèque sans provision, le même procureur aurait eu une toute autre attitude. Il a demandé qu'on défère rapidement l'émetteur du chèque. Il a personnellement appelé les gendarmes de Boulmiougou pour exécuter son soit transmis. C'est un de ses supérieurs hiérarchiques qui avait refroidit ses ardeurs. Sinon, il avait promis de coffrer le fautif. Idrissa Barry

 



14/11/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4225 autres membres