Simon Compaoré ne se présentera plus...

Ces propos sont du bourgmestre de Ouagadougou, lancés aux journalistes qui l'interrogeaient le 20 juin dernier sur sa candidature éventuelle aux prochaines municipales. "Honnêtement, moi j'ai 16 ans à la tête de l'hôtel de ville " et d'inviter les journalistes qui seraient enchantés par l'aventure municipale à y aller. Il y a de la place, affirme-t-il. Lassitude ou réalisme politique ? C'est en tout cas un signe des temps. On avait fini par croire que " l'homme court " et ses camarades s'étaient tracés une carrière politique à vie au Faso allant jusqu'à considérer qu'eux seuls devaient compter les veaux, les autres devant se contenter de boire le lait qu'ils voulaient bien leur laisser. Il faut espérer qu'instruits par la vie, ceux qui nous ont longtemps gouverné aient enfin comprit et pour de bon. Dommage seulement que ce soit après 16 ans de management lucratif que Simon demande que la gestion des parcelles soit retirée aux maires. On aurait applaudi des deux mains si cette proposition s'accompagnait d'une exigence d'inventaire. La parole est facile quand on est sur le départ et quand il n'y a presque plus rien !

L'Evenement



23/07/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4227 autres membres