Pas de biens de l'Etat pour la campagne

Campagne présidentielle : Pas de biens de l'Etat pour la campagne La direction nationale de campagne présidentielle du candidat Blaise Compaoré a réuni son staff au complet ce vendredi 22 octobre pour expliquer la stratégie mise en place dans le cadre de la campagne. Nous avons reçu comme information qu'il s'agit d'une rencontre entre le candidat et ses principaux responsables de campagne au palais de Kossyam. Mais une fois sur place, on nous informe que la rencontre se tient du côté Ouest hors du palais. A 16h, tous les principaux acteurs étaient là. Le directeur national prend place au présidium avec des collaborateurs. Le candidat qui était annoncé n'est pas là. Son frère cadet, François Compaoré prend place aux côtés de Assimi Koanda. La presse est priée de se retirer, parce qu'il s'agit en fait d'une rencontre privée. Après 1H30 d'attente sous les arbres, les journalistes peuvent enfin réaliser des interviews avec les responsables chargés de la campagne. De ce que nous avons appris à l'issue de cette rencontre, il n'y aura rien d'extraordinaire pour la campagne. Ce sont les traditionnels meetings, le porte à porte et des rencontres entres le candidat et certaines couches de la société dans les chefs lieux de région le jour des meetings. Le directeur de campagne a semble-t-il invité les responsables à "?l'autocensure?". Il aurait invité les directeurs régionaux de campagne à prendre toutes les mesures pour que les véhicules de l'Etat ainsi que les symboles de l 'Etat ne soient pas utilisés dans le cadre de la campagne. "?Nous voulons être réglos. Le directeur a insisté sur ces aspects. Il nous a même dit qu'à chaque fois que nous voulons organiser un meeting d'adresser toujours une demande aux autorités locales.?" Explique un participant. "?Nous ne faisons pas comme les autres contrairement à ce qu'ils disent. Le directeur de campagne nous a même dit de respecter nos adversaires sur le terrain. De toutes les façons nous sommes surs de remporter la victoire?". ajoute-il. Assimi Koanda leur aurait aussi signifié de mener une campagne "?civilisée?", d'éviter les propos discourtois lors des meetings. Selon les mêmes sources, la stratégie de campagne est simple. Mettre l'accent sur le bilan du quinquennat passé, les acquis et les perspectives en évitant les promesses qui ne sont pas celles du candidat. C'est ce qui serait passé au cours des campagnes précédentes. Pour ce qui est de la campagne, le candidat va parcourir les chefs lieux des régions entre le 31 octobre et le 19 novembre. Pour les gadgets, pas de souci semble t-il. Les amis et militants des partis et associations soutenant le candidat ont encore promis des tee-shirts , pagnes .. La campagne de lancement est prévue pour le 31 octobre à Koudougou. Elle va se terminer par deux meetings géants à Bobo Dioulasso le 16 novembre et le 19 au stade du 4 aout de Ouagadougou. Mais visiblement, la direction nationale de campagne est sure de remporter l'élection dès le 1er tour. Les véhicules affrétés aux différentes régions pour la campagne devront rejoindre Ouaga avant le 1 décembre. Moussa Zongo



12/11/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4227 autres membres