Les coups de pouce au commissariat central de police

Quand on est dans la queue depuis des heures et quelqu'un vient franchement vous doubler pour entrer arranger son affaire, il y a vraiment de quoi perdre le moral. On ne se cache même plus pour ne pas déranger les gens. Avant, les arrangements se faisaient à l'abri des regards. Mais voilà que même dans des endroits comme les commissariats de police, les facilitations se font tout à fait ouvertement. Avec un bout de papier, on se présente devant l'officier de police et le tour est joué. On sait que les relations, ça existe partout. Et les relations, ça facilite les choses et même la vie. Mais de grâce, mettons un peu de pudeur dedans. Quand on vient pour montrer qu'on n'est pas comme les autres, c'est franchement gênant. Si on n'y prend garde, on aura des émeutes sur le dos sur des questions aussi banales. Les gens sont fatigués?; fatigués d'être des gagnes-petits, fatigués aussi de ne compter pour rien. Ce sont de petites choses certes mais qui touchent le moral. Et le moral, c'est très important dans la vie. Vous messieurs les gens du kaki, voulez-vous garder les commissariats en dehors de ces choses là. Si vous ne pouvez pas empêcher que ces pratiques aient cours ailleurs, soyez au moins des exemples chez vous.



12/11/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4227 autres membres