Juppé avertit Blaise

 Alain Juppé, le ministre français des Affaires étrangères a fait une communication devant la commission des Affaires étrangères du parlement sur la crise que traverse le Burkina Faso. Il en a profité pour attirer l'attention de tous les présidents africains au pouvoir pendant 20, 30 ans sur les conséquences des longs règnes. Ça n'arrive pas qu'aux autres, a t-il laissé entendre. Ce qui se passe au Maghreb devrait les instruire. En d'autres temps, on aurait entendu les caciques du CDP monter au créneau pour vitupérer sur l'exception burkinabè. Qui est fou, tous ces barons font aujourd'hui profil bas. Le grand scribouillard Mahama Sawadogo est même devenu brusquement muet au point que l'on se demande s'il crèche toujours à Simonville. Il faut espérer que les événements que nous vivons ont enfin permis à tout ce beau monde de comprendre qu'il ne sert à rien de jouer les apprentis sorciers. On peut perdre en une soirée tout ce que l'on a mis toute une vie à construire. C'est la leçon de bon sens que l'on doit retenir. Personne ne doit se croire indispensable. Quoi qu'il en soit, le Burkina sera toujours dirigé par les dirigeants qu'il mérite. C'est un axiome qui s'impose à tous? L’Evénement



17/05/2011
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4225 autres membres