Inquiétude autour d'un pylône de téléphonie mobile

Sur une parcelle voisine à sa concession au secteur 30, M. B. découvre un matin des ouvriers se livrant à des fouilles. Sur le champ, il pense que le propriétaire de la parcelle est entrain de la mettre en valeur. Il était cependant loin de penser qu'on est en train d'y implanter un pylône de téléphonie mobile. M. B est cadre dans une institution multilatérale. Il sait au moins que l'implantation d'un ouvrage du genre ne se fait pas sans un minimum de publicité (enquête de? voisinage, affichage de panneau, etc…). Or dans ce cas ci, rien de toutcela. Il décide alors de saisir l'autorité communale pour comprendre. Dans une lettre adressée au maire de la commune de Ouagadougou, M. B s'interroge sur la licéité de l'entreprise: l'implantation du pylône est-elle légale?? Le promoteur dispose t-il des autorisations nécessaires (existence d'un document formel constatant le changement de la destination de la parcelle). Tant de questionnements pour s'assurer si un tel voisinage ne présente pas de risque pour la sécurité physique, mentale, psychique et affective de tous ceux qui vivent aux alentours. Voilà une démarche pleinement citoyenne qui oblige les pouvoirs publics à être plus regardants sur tout ce qui peut nuire au bien-être des populations. Il ne faut pas laisser faire pour ensuite chercher à jouer les pompiers. Mieux vaut se prévaloir du principe de précaution. C'est le seul moyen d'éviter les surprises désagréables. Aux dernières nouvelles, M.B et l'opérateur mobile devaient être entendus par M. le maire.


01/04/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4227 autres membres