Histoire de femmes de militaires : de la soit disant courtisée

Avec son clair de produit, elle dit avoir 20 ans, après avoir longtemps hésitée. Mais le physique de sa plate poitrine semble indiquer qu'elle fait bien plus. Chantal est coiffeuse. Ou disons qu'elle travaille dans un salon de coiffure. Elle a sans doute voulu rendre son concubin jaloux, en inventant cette histoire de drague, sans en mesurer les conséquences. Elle continue de soutenir que Boulou l'a dragué. Certains aspects de son propos, où elle ment délibérément, peuvent donner une idée de la sincérité du reste de l'histoire. Elle nous a dit qu'elle n'a pas assisté à la scène de mise nue de Boulou. Ce qui est totalement faut. Plusieurs témoins affirment le contraire. Quand les gendarmes sont venus quelques temps après le forfait accompagnés du plaignant, elle était entrain de conter par le menu la scène de l'humiliation de son prétendu dragueur et d'en rire.

 

C'est vous qui avez été draguée par le Monsieur là ?
Chantal
: Oui, c'est moi

 

Expliquez moi comment cela c'est passé?
Chantal: J'étais dans la maison (elle indique par le geste la maison à l'entrée de la cour) couchée malade. Mon mari m'a demandé de sortir aider le type là à faire un travail. Je suis sortie. Il m'a dit d'aller dans le coin là bas. Ensuite dans ce coin là bas et après dans les toilettes au fonds là bas. Une fois dans les toilettes, il m'a dit, que j'étais jolie et qu'il voulait me faire la cour. Il a insisté pour me donner son numéro de téléphone pour que je l'appelle après. J'ai ramassé un bout de papier et il a écrit son numéro me donner. Avant de partir, il est venu frapper par deux fois à ma porte pour demander mon nom. Je lui ai dit que je m'appelais Chantal. Quand mon mari est revenu de la mosquée, je lui ai dit que si j'avais refusé d'aider le monsieur là, il allait se plaindre. Voilà qu'il a passé tout son temps à me faire la cour. Je lui ai d'aller voir sur la table, il y a quelque chose là bas. Il est allé et il a vu le numéro. Il a pris et il a bipé deux fois. Le monsieur a rappelé et il m'a donné rendez vous à Yampoutin (un restaurant au bord de la nationale n°1.Ndlr). Mon mari et moi nous sommes sortis pour aller au rendez vous. Je crois qu'il devait être dans les parages. Quand il nous a vu nous deux, il a rappelé pour dire d'attendre qu'il vient à la maison.

 

Vous dites qu'il était dans les parages ?
Oui, il devait être non loin d'ici. Il nous a vu nous deux et il a rappelé pour dire d'attendre à la maison.

 

Comment savez vous qu'il était non loin d'ici ?
(Hésitation) Je le sais seulement…

 

Et puis après quand il est venu qu'est-ce qui c'est passé ?
Moi je suis entre temps sortie. Je n'ai pas assisté. Le reste ce sont des racontars des gens.

 

Vous n'avez pas assisté quand on le déshabillait ?
Ce sont les racontars des gens

 

Voulez vous que je vous fasse une photo ?
(un long moment d'hésitation). Ça va être difficile.

NDLR: l'entretien a eu lieu en présence de son beau frère, venu de Gorom Gorom, pour la circonstance et d'une autre fille, qui serait sa sœur.

L’Evénement



01/04/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4225 autres membres